Rechercher

La passoire qui en avait marre de tout perdre.

Quand l’argent te file entre les doigts, il est inutile d’augmenter le débit de la source.

Il était une fois une passoire qui rêvait de pouvoir se remplir, se combler, et donner.

Elle se sentait toujours en manque, dans le besoin, dans l’insécurité, dans le tout devoir recommencer.

Elle en avait marre de se sentir toujours vide, de ne jamais éprouver cette sensation d’être pleinement remplie, comblée, abondante.


Elle avait tout essayé… Elle changea plusieurs fois de source, faisant beaucoup d’efforts pour toujours aller vers une source beaucoup plus abondante. Mais rien n’y faisait, elle était toujours aussi vide.

Elle jalousait dans son for intérieur ces belles jarres en terre, aux formes arrondies et très féminines, qui se remplissaient même si la source était faible comme un goutte à goutte. Elles se remplissaient toujours, elles…

Elle pleurait de désespoir de ne pas vivre la même chose.


Alors je vous entends dire : "Oui mais c’est normal, une passoire ne peut pas se remplir, elle a des trous qui l’en empêche !".

Oui, vous avez raison. Pour vous la solution est évidente, vous avez le recul nécessaire pour voir la situation dans son ensemble et voir où est le problème. Mais notre passoire, elle, ne le voyait pas du tout. Elle avait besoin d’aide pour regarder dans la bonne direction.

Pendant longtemps elle pensait que le problème était à l’extérieur, qu’il fallait trouver une source ayant un débit beaucoup plus important.

Puis, après avoir expérimenté que même sous une source abondante le problème était le même, elle dû se résigner à envisager qu’il venait d’ailleurs.


Un jour elle entendit parler d’une cueilleuse d’Art-Gens qui pourrait l’aider.

Comme elle avait décidé une bonne fois pour toute de changer cette situation, pour la première fois elle décida d’investir en elle pour se transformer en une belle jarre remplie et généreuse.


Je ne sais pas trop ce qui s’est passé entre la cueilleuse d’Art-Gens et notre passoire.

En tout cas, j’ai vu notre passoire arrêter de regarder en haut comme elle le faisait auparavant, en recherchant des sources plus fortes.

Elle s’est enfin mise à changer de regard, à regarder en bas et c’est alors seulement qu’elle prit conscience de ses trous qui l’empêchaient de retenir toutes les richesses qu’elle recevait.

Et vous n’allez pas le croire mais je l’ai vu de mes yeux, les trous se sont fermés ! Et aujourd’hui, elle est épanouie, pleine, comblée, sereine et heureuse de recevoir et de donner.


Et il y a plus extraordinaire encore !!! Oh, je ne sais pas si je vais oser vous le dire… J’ai peur d’être jugée… Bon allez, je me lance, car il paraît que derrière la peur se cache une pépite.

De temps à autre, je la vois choisir d’être une passoire pour abandonner ce qui n’est pas bon pour elle et une fois lâchée, elle redevient cette magnifique jarre généreuse, vivante et comblée.


Elle crée ce qu'elle veut Être. Et vous, êtes-vous prêt.e, vous aussi, à créer votre Patrimoine de l'Être ? Parlons-en ensemble !

sylvie marques coach financier conte la passoire qui en avait marre de tout perdre






86 vues2 commentaires